Toulouse: Jugée pour avoir tué son compagnon et coulé son corps dans du béton

ASSISES Le procès d’Edith Scaravetti, 30 ans, s’est ouvert ce lundi devant la cour d’Assises de la Haute-Garonne. Elle est accusée d’avoir tué Laurent Baca, le père de ses trois enfants, et d’avoir coulé son corps dans du béton…

Helene Menal

— 

La Cour d'assises de la Haute-Garonne.
La Cour d'assises de la Haute-Garonne. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Les recherches sur la disparition de Laurent Baca, 37 ans, ont duré trois mois. Ce père de trois enfants s’était a priori volatilisé un matin d’août 2014, sans rien emporter avec lui, pas même son téléphone.

>> A lire aussi : Toulouse: Un mois sans nouvelle du père de famille de 37 ans

Toulouse, le 2 septembre 2014 - Laurent Baca, 37 ans, a disparu le 6 août 2014

En fait, il n’avait jamais quitté son domicile du quartier toulousain de Saint-Simon​. Les enquêteurs l’ont retrouvé mort d’une balle dans la tête, dans le grenier de la maison familiale, dissimulé dans un sarcophage en béton. Sa compagne, Edith Scaravetti, est passée aux aveux le jour de la découverte macabre. Elle a expliqué que, lors d’une énième dispute conjugale, elle s’était emparée du fusil avec lequel il la menaçait et que le coup était parti accidentellement.

>> A lire aussi : Elle tue son compagnon et coule son corps dans du béton

Le procès de l’aide ménagère commence ce lundi, pour une semaine, devant la cour d’assises de la Haute-Garonne. L’accusée est jugée pour « homicide volontaire ». Ses avocats vont plaider qu’elle vivait l’enfer avec un compagnon violent et alcoolique. Une version que la partie civile dément en soulignant notamment qu’il faut une incroyable détermination pour vivre trois mois durant au-dessous du cadavre du père de ses enfants et pour donner le change.