Rennes: Les quatre administrateurs du site de téléchargement Liberty Land condamnés

JUSTICE Ils ont été reconnus coupables de contrefaçon en bande organisée...

J.G. avec AFP

— 

Illustration. Téléchargement illégal
Illustration. Téléchargement illégal — VALINCO/SIPA

C’était l’un des sites de téléchargement les plus consultés en France avec près de 800.000 utilisateurs. Créé en septembre 2009, Liberty Land permettait de télécharger illégalement des dizaines de milliers de films, de morceaux de musique ou de logiciels. Ses quatre administrateurs ont été condamnés ce jeudi à des peines allant de deux mois de prison avec sursis à trois mois ferme par le tribunal correctionnel de Rennes.

>> A lire aussi : Comment les enquêteurs luttent contre le téléchargement illégal?

Aujourd’hui âgés de 29 à 36 ans, les quatre hommes avaient été interpellés en mai 2011 dans le cadre d’une enquête menée par la brigade de recherche de Rennes. L’enquête avait été lancée à la suite d’une plainte déposée en mai 2010 par la Sacem qui avait identifié un important contributeur dans la capitale bretonne.

La Sacem leur réclame 60 millions d’euros de dommages et intérêts

Le site, hébergé au Canada, générait des revenus via des bandeaux publicitaires. Les recettes ont été estimées à plus de 300.000 euros, entre janvier 2009 et mai 2011, selon Ouest-France. Les quatre hommes ont été reconnus coupables de contrefaçon en bande organisée et trois d’entre eux ont été également condamnés pour reproduction ou diffusion non autorisée de programme, vidéogramme ou phonogramme. Les sommes saisies, issues de l’activité du site (176.300 euros), ont par ailleurs été confisquées par le tribunal.

L’affaire n’est pas pour autant close. Le tribunal doit en effet se pencher le 18 septembre sur les demandes de dommages et intérêts déposées par les parties civiles, dont la Sacem. Elles réclament 60 millions d’euros au total, selon Me Denis Hubert, avocat de deux des prévenus.