Affaire des castings: Un juge d'instruction saisi pour enquêter sur des accusations de harcèlement sexuel visant Jean-Marc Morandini

ENQUETE Les deux hommes qui avaient vu leur plainte classée sans suite en janvier 2017, ont déposé une nouvelle plainte avec constitution de partie civile...

C. Ape.

— 

Jean-Marc Morandini en juillet 2016.
Jean-Marc Morandini en juillet 2016. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Après des accusations de harcèlement sexuel, d’abus de confiance et de travail dissimulé dirigées contre l’animateur Jean-Marc Morandini, un juge d’instruction a été saisi et chargé de l’enquête, a appris ce mercredi 20 Minutes de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV.

>> A lire aussi : Benjamin Castaldi traite Jean-Marc Morandini de «salopard»

Les deux hommes, qui avaient vu leur plainte classée sans suite en janvier 2017, ont déposé une nouvelle plainte avec constitution de partie civile.

Ni les plaignants, ni l’animateur, n’ont été entendus par la justice

Cette plainte a alors déclenché l’ouverture de deux informations judiciaires le 24 novembre dernier et la saisie d’un juge d’instruction. Pour l’heure, ni les plaignants, ni l’animateur, n’ont été entendus par la justice.

Dans une enquête parue l’été dernier dans Les Inrocks, des comédiens dénonçaient les conditions de castings et de tournage des Faucons, qui comportaient des scènes osées. En janvier, le tribunal a considéré que les infractions reprochées à Jean-Marc Morandini étaient « insuffisamment caractérisées ».