Firminy: Le maire de la commune sera jugé pour agression sexuelle

JUSTICE Une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme avait porté plainte contre Marc Petit, l’accusant d’agression sexuelle lors d’un déplacement professionnel en Turquie…

Caroline Girardon

— 

Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne devrait juger le maire de Firminy pour agression sexuelle
(Illustration.
Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne devrait juger le maire de Firminy pour agression sexuelle (Illustration. — J.-M. Quinet / Isopix / Sipa

Il nie les faits depuis le début. Mais Marc Petit, le maire front de Gauche de Firminy (Loire) aura droit à un procès. L’élu sera bien jugé devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour agressions sexuelles.

>> A lire aussi : Firminy: Le maire Marc Petit accusé d'agression sexuelle

Les enquêteurs de la police judiciaire ont rendu leurs conclusions, selon Le Progrès. Il y aurait des éléments à charge. Il ne reste néanmoins plus qu’une étape pour connaître la date de l’audience. Marc Petit devra au préalable se soumettre à une expertise psychiatrique.

Séjour en Turquie

L’homme avait été placé en garde à vue en décembre pour des faits qui remontent au mois de juillet 2016. À cette période, le maire de Firminy était à Istanbul en Turquie, pour défendre le dossier du site du Corbusier lors du comité du patrimoine de l’Unesco. Il se trouvait dans le même hôtel qu’une délégation du conseil départemental du Puy-de-Dôme, venu en Turquie pour des raisons similaires, à savoir présenter la candidature de la chaîne de montagnes du Puy.

Lors d’une insurrection obligeant les Français à rester confiné dans l’hôtel, l’élu aurait ainsi agressé sexuellement l’une des employées à la communication du conseil du Puy-de-Dôme. La mère de famille l’a dénoncé dès son retour en France. Quant à Marc Petit, il a porté plainte pour dénonciation calomnieuse contre elle.