Gironde: Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour «violences volontaires» après son altercation

FAITS DIVERS L'athlète, agressé l'été dernier à Gujan-Mestras, a été entendu par le juge d'instruction en début de semaine... 

C.C.

— 

Pierre-Ambroise Bosse à son arrivée gare du Nord, à Paris, après avoir remporté le titre de champion du monde du 800m à Londres, le 12 août 2017.
Pierre-Ambroise Bosse à son arrivée gare du Nord, à Paris, après avoir remporté le titre de champion du monde du 800m à Londres, le 12 août 2017. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Nouveau rebondissement dans l’affaire dite de « l’agression de Pierre-Ambroise Bosse » sur le parking du casino de Gujan-Mestras en Gironde, en août dernier. Le champion du monde du 800m vient d’être mis, à son tour, en examen pour « violences volontaires avec usage ou menace d’une arme », rapporte Sud Ouest.

>> A lire aussi : VIDEO. La photo très impressionnante de Pierre-Ambroise Bosse après son agression

Dans la nuit du 25 au 26 août 2017, une bagarre avait éclaté entre Pierre-Ambroise Bosse et un jeune homme au moment où l’athlète sortait de l’établissement de jeux du Bassin d’Arcachon. Pierre-Ambroise Bosse avait dû être hospitalisé après avoir reçu plusieurs coups au visage et sur le corps. L’auteur des violences est depuis mis en examen pour « violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de 8 jours, en réunion et sous l’emprise de l’alcool ». Il est sous contrôle judiciaire.

Qui a déclenché la bagarre ?

Pierre-Ambroise Bosse ne serait cependant pas « tout blanc » dans cette affaire. Peu de temps après les faits, l’avocat de l’agresseur présumé avait porté plainte contre le champion du monde girondin, lui reprochant un jet de cannette sur son client.

>> A lire aussi : Agression de Pierre-Ambroise Bosse: Le champion du monde a repris l'entraînement

C’est pour ce fait que l’athlète est aujourd’hui mis en examen. Me Arnaud Dupin donne sa version des faits : « C’est lui [Pierre-Ambroise Bosse] qui est à l’origine du pugilat, il avait 1, 76g d’alcool dans le sang. Bosse dit avoir pris une claque mais personne ne l’a vue ! S’il ne jette pas la canette, il ne se passe rien. » Les deux hommes devraient se retrouver prochainement devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour s’expliquer sur cette fin de soirée.