VIDEO. Accusations de viols: Tariq Ramadan refuse de comparaître

JUSTICE L’intellectuel musulman suisse conteste les accusations portées par deux femmes en France contre lui...

20 Minutes avec AFP

— 

Tariq Ramadan
Tariq Ramadan — MEHDI FEDOUACH / AFP

Mis en examen pour viols, Tariq Ramadan a refusé ce jeudi d’être extrait de sa prison de Fleury-Mérogis (Essonne) pour comparaître devant la cour d’appel de Paris qui doit se prononcer sur son maintien ou non en détention, a appris l’AFP de sources concordantes.

Aucune précision n’a été apportée sur son refus de comparaître.

Un état de santé « compatible » avec une détention provisoire

L’intellectuel musulman suisse, qui conteste les accusations portées par deux femmes en France contre lui, avait obtenu une ambulance pour se présenter la semaine dernière devant la chambre de l’instruction, chargée d’examiner à huis clos le recours qu’il a formé contre sa détention.

>> A lire aussi : Les avocats de Tariq Ramadan demandent un «dépaysement» de la procédure

Les juges avaient alors ordonné une expertise médicale et renvoyé leur décision au 22 février.

Pour contester cette incarcération, Tariq Ramadan avait notamment fourni des certificats établis à Londres et à Genève faisant état d’une sclérose en plaques et d’une neuropathie (affection de nerfs moteurs et sensitifs). Mais l’expertise médicale judiciaire les a contestés et a jugé l’état de santé du théologien « compatible » avec une détention provisoire.