Savoie: Le mari jaloux condamné à 23 ans de réclusion pour le meurtre de l'amant de sa femme

COUR D'ASSISES José Manuel Marta Evangelista, 51 ans, a répété durant son procès n’y être « pour rien » dans cet assassinat…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un palais de justice.
Illustration d'un palais de justice. — G . VARELA / 20 MINUTES

La peine est inférieure aux réquisitions. José Manuel Marta Evangelista, le mari jaloux, jugé en appel pour l'assassinat de l'amant de sa femme, a été condamné ce samedi à 23 ans de réclusion criminelle, au terme d’un procès qui se tenait depuis mardi devant la cour d’assises de la Savoie.

La peine a été assortie de l’interdiction de détenir une arme pendant 15 ans. La cour d’assises a aggravé la peine de 20 ans prononcée en première instance, mais elle est restée en deçà des réquisitions de l’avocate générale, Nathalie Hermitte, qui avait demandé 25 ans de prison.

« Le combat continue, cette affaire n’a pas livré tous ses secrets »

Admettant avoir été « toujours jaloux », José Manuel Marta Evangelista, 51 ans, a répété durant son procès en appel n’y être « pour rien » dans l'assassinat de l’amant de sa femme, Jean-Luc Thiebaut, un charpentier de 54 ans. Tué par arme à feu, son corps avait été retrouvé dans un trou à Saint-Jean-de-Tholomé (Haute-Savoie) le 30 juin 2014.

Les avocats des parties civiles ont fait part de leur satisfaction. « La famille est soulagée de voir que la justice est passée et que leurs souffrances ont été reconnues », a ainsi réagi Me Pauline Cornut. « Elles vont pouvoir tourner la page », a complété Me Anabelen Iglesias.

>> A lire aussi : Jugé en appel pour le meurtre de l'amant de sa femme

Mais pour la défense, « c’est une énorme déception », a indiqué Me Sylvain Cormier, l’avocat de José Manuel Marta Evangelista. « Il n’y a aucun élément dans ce dossier permettant de prouver la préméditation et le guet-apens, et nous n’avons pas non plus été entendus sur l’innocence de José », a-t-il ajouté. « Le combat continue, cette affaire n’a pas livré tous ses secrets, il y aura d’autres rebondissements. »