Affaire Troadec: Hubert Caouissin à nouveau entendu sur le quadruple assassinat

JUSTICE Le principal suspect de l'assassinat de Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec a été interrogé au palais de justice de Nantes...

F.B.

— 

Hubert Caouissin a été transféré au Palais de justice de Nantes.
Hubert Caouissin a été transféré au Palais de justice de Nantes. — L.Venance/AFP

Le principal suspect du quadruple meurtre de la famille Troadec, il y a près d’un an à Orvault, a été extrait de la maison d’arrêt de Nantes ce mardi après-midi pour être à nouveau interrogé par le juge d’instruction. Hubert Caouissin, beau-frère de Pascal Troadec, le père de famille assassiné avec son épouse, son fils et sa fille dans la nuit du 16 au 17 février 2017, a précisé au juge comment ses relations avec les victimes s’étaient détériorées avant les faits.

« Il répond à toutes les questions »

Agé de 47 ans, cet ancien employé du groupe DCNS à Brest a toujours justifié son terrible passage à l’acte en évoquant un supposé héritage de pièces d’or mal partagé, entre sa compagne et son beau-frère Pascal. C’est la quatrième fois qu’il était auditionné par le juge d’instruction depuis sa mise en examen le 6 mars 2017.

« Il collabore pleinement à ce qu’on lui demande. Il est très prolixe, il répond à toutes les questions, le mieux possible, le plus complètement possible », expose Thierry Fillion, l’avocat d’Hubert Caouissin, interrogé par France 3.

>> A lire aussi : Affaire Troadec: Récit terrifiant de la nuit du crime par le principal suspect

« Il faut essayer d’expliquer comment on a pu en arriver là. Je pense qu’il faut attendre les expertises psychologiques et psychiatriques, qui ne devraient pas tarder. J’espère qu’elles nous apporteront des éléments de réponse aux questions que nous nous posons tous actuellement », complète Patrick Larvor, autre avocat du principal suspect, au micro de France 3.

Sa compagne a été remise en liberté

Les restes des corps de Pascal et Brigitte Troadec, tous deux âgés de 49 ans, et de leurs deux enfants, Sébastien, 21 ans, et Charlotte, 18 ans, avaient été retrouvés début mars 2017 éparpillés sur la propriété du couple Caouissin à Pont-de-Buis (Finistère). Hubert Caouissin avait reconnu en garde à vue les avoir tués, puis démembrés. Une partie des restes aurait été brûlée dans un four de la propriété, l’autre partie enterrée.

Lydie Troadec, la compagne du principal suspect, a été mise en examen, pour « modification de l’état des lieux d’un crime et recel de cadavres ». Après quatre mois de détention, elle a été remise en liberté début juillet et placée sous contrôle judiciaire.