Mort d’un gendarme en Gironde: Ouverture d’une enquête contre un mineur pour homicide volontaire

JUSTICE Le Parquet de Bordeaux a annoncé ce mardi que le mineur de 15 ans en motocross qui a percuté mortellement un gendarme, ce dimanche, en voulant éviter un contrôle était en garde à vue. Une information judiciaire a été ouverte contre lui du chef d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique…

E.P.

— 

Col de la Rothlach. Opération de contrôle effectué par la gendarmerie du Bas -Rhin en présence de policiers allemands.
Col de la Rothlach. Opération de contrôle effectué par la gendarmerie du Bas -Rhin en présence de policiers allemands. — G. VARELA /20 MINUTES

Dimanche, un contrôle de vitesse mené près de Salles, au sud de Bordeaux, par deux gendarmes de la brigade territoriale de Belin-Béliet a mal tourné. Vers 16 h 30, ils décident de contrôler un jeune de 15 ans qui circule sur un cyclomoteur de 50 cm3, de type moto-cross mais celui-ci a refusé de s’arrêter malgré les signes réglementaires des gendarmes. Il a percuté violemment un des deux gendarmesun adjudant de 46 ans, marié et père de trois enfants, qui a dû être héliporté au CHU Pellegrin où il est décédé lundi soir. 

« Une information judiciaire criminelle est ouverte ce jour contre lui du chef d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique, refus d’obtempérer et refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger du deuxième militaire de la gendarmerie présent. Un mandat de dépôt sera requis », informe dans un communiqué Gerard Aldige, procureur de la République adjoint à Bordeaux.

>> A lire aussi : Gironde: Percuté par un ado à moto lors d'un contrôle de la route, le gendarme grièvement blessé dimanche est décédé

Le mineur a été hospitalisé dans un premier temps pour une fracture du poignet avant d’être placé en garde à vue. Il n’était ni alcoolisé ni sous l’emprise de stupéfiants au moment des faits, selon les premières informations livrées par le Parquet. Au cours de sa garde à vue, il a reconnu « avoir vu le gendarme lui demander de s’arrêter pour le contrôler, ne pas avoir obtempéré ni tenté de l’éviter », rapporte le communiqué. Il n’a pas de casier judiciaire mais doit comparaître prochainement devant un juge pour enfant dans une affaire de dégradations et de violation de domicile.

>> A lire aussi : Gironde: Le gendarme renversé par une moto dans un état «extrêmement critique»

« Aucune trace de freinage »

Il a reconnu qu’il savait que sur sa moto-cross, qu’il a achetée en décembre 2017, sa cylindrée avait été augmentée à environ 88 cm3. Elle n’était donc pas homologuée pour circuler sur la voie publique. Une expertise technique va être menée dans le cadre de l’enquête.

>> A lire aussi : Gironde: Un gendarme grièvement blessé par un très jeune motard lors d'un contrôle

Selon les premiers éléments recueillis par la brigade de recherches d’Arcachon, « aucune trace de freinage n’a été constatée sur les lieux de l’accident, les conditions de visibilité étaient bonnes, la route était droite et sans aucune trace d’humidité présente. »

Les témoignages du collègue de la victime et d’un automobiliste positionné derrière le mineur lors de l’accident mettent en avant la vitesse excessive du conducteur de moto-cross et le fait qu’il n’ait pas tenté de freiner ni d’éviter le gendarme, alors qu’il était bien visible.