Nice: L'évêque s'exprime après les accusations d'attouchements sexuels d'un prêtre

JUSTICE Plusieurs potentielles victimes ont décrit des faits prescrits ou non…

M.F.

— 

Illustration: Des fidèles dans une église catholique.
Illustration: Des fidèles dans une église catholique. — Jim Mone/AP/SIPA

Il affirme avoir eu connaissance « d’aucun fait nouveau ». L’évêque de Nice Monseigneur Marceau a réagi suite aux accusations de pédophilie à l’encontre d’un prêtre niçois. « Si l’enquête devait conduire à d’autres développements judiciaires », il appliquera « les dispositions prévues par le droit canonique et les recommandations du Vatican dans ce genre de situations », rapporte Nice-Matin.

Depuis un an, le parquet de Nice entend des victimes déclarant voir subi des « actes à caractère sexuel, alors qu’elles étaient scolarisées, de la part de leur aumônier », a précisé lundi le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre. Des faits qui se seraient déroulés au sein de l’institution Stanislas à Nice, a-t-il confirmé.

Non-prescription ?

Si certains faits seraient prescrits, d’autres ne le seraient pas. « Une enquête a été ouverte, elle est actuellement en cours. Elle consiste à rechercher la réalité de ces faits qui sont anciens et à reconstituer le parcours de la personne en cause, a encore expliqué le procureur. Il était en fonction dans l’établissement depuis très longtemps : on est plutôt sur une période de trente ans. Donc ça peut concerner un très grand nombre de victimes potentielles. »

Une plainte a déjà été déposée et plusieurs autres victimes se sont déclarées.