VIDEO. Accident du président de l'Usap : Six mois de prison avec sursis requis contre le gérant du manège

JUSTICE Le 18 décembre 2015, François Rivière avait été éjecté d’une chenille. Il avait passé trois mois dans le coma…

N.B.

— 

Le président de Perpignan François Rivière en 2013.
Le président de Perpignan François Rivière en 2013. — Pascal RODRIGUEZ/SIPA

Le tribunal correctionnel de Narbonne se penchait lundi sur le grave accident de manège, qui avait valu de multiples blessures et trois mois de coma au président de l’Usap, le club de rugby de Perpignan. Le 18 décembre 2015, François Rivière avait été éjecté d’une chenille, lors d’une fête foraine dans la sous-préfecture de l’Aude.

>> A lire aussi : Début du procès de l'accident de manège du président de l'Usap

Six mois de prison avec sursis ont été requis contre l’exploitant du manège, poursuivi pour blessures involontaires, ainsi qu’exécution de travail dissimulé pour avoir employé un sans domicile fixe, relate L'Indépendant.

Décision le 9 mars

La peine requise est couplée d’un dédommagement de la victime, et 800 euros d’amende. Une amende, à fixer par le tribunal, a été requise à l’encontre de l’employé, qui devait répondre lundi aussi de blessures involontaires.

Quant au fils du propriétaire du manège, qui avait été surpris peu de temps après l’accident de François Rivière sous la machine avec des outils, la justice a requis une amende de 800 euros avec sursis contre lui. Il devait s’expliquer sur une tentative de modification de l’état des lieux du manège, qui avait été placé sous scellé par la justice.

Les trois prévenus seront fixés sur leurs sorts le 9 mars prochain.