Rennes: Des opposants au compteur Linky condamnés pour violences

JUSTICE Ils avaient empêcher un technicien d’installer un compteur le 15 février 2017 à Paimpont...

J.G.

— 

Un compteur Linky chez un particulier.
Un compteur Linky chez un particulier. — SIPA

L’installation des compteurs Linky continue d’attiser les tensions dans certaines communes. Vendredi, le tribunal correctionnel de Rennes a condamné cinq habitants d’un enclos de Paimpont (Ille-et-Vilaine) pour des violences commises en réunion et avec arme sur un technicien. Les faits s’étaient déroulés le 15 février.

« Un véritable guet-apens » selon la procureure

Alors qu’il avait coupé le courant pour procéder à l’installation d’un compteur, le technicien avait été pris à partie par deux individus, rapporte Ouest-France. Trois autres hommes s’étaient également interposés, l’un avec une arbalète à la main et un autre avec une pierre. Le technicien avait alors accepté de remettre le courant avant de repartir sans encombre.

>> A lire aussi : Linky: Dans les Bouches-du-Rhône, le courant ne passe pas toujours avec les usagers

Lors du procès, qui s’est tenu le 16 janvier, la procureure de la République avait évoqué « un véritable guet-apens » tendu au technicien ce jour-là. Après en avoir délibéré, le tribunal a finalement condamné les cinq prévenus à une peine de 300 euros d’amende et l’interdiction de porter une arme pendant cinq ans.