Albi: Une nouvelle expertise conclut à l’irresponsabilité de la meurtrière présumée d’une institutrice

JUSTICE La meurtrière présumée de Fabienne Terral-Calmès, une institutrice d’Albi tuée en 2014 par une mère d’élève, vient de faire l’objet d’une quatrième expertise psychiatrique qui conclut à une irresponsabilité pénale…

B.C. avec AFP

— 

Devant l'école l’école maternelle Edouard-Herriotà Albi, où Fabienne Terral-Calmes, une institutrice a été poignardée par une mère d'élève.
Devant l'école l’école maternelle Edouard-Herriotà Albi, où Fabienne Terral-Calmes, une institutrice a été poignardée par une mère d'élève. — JEROME MARS/JDD/SIPA

Le 4 juillet 2014, à la veille des grandes vacances, Fabienne Terral-Calmès, une institutrice de 34 ans, était poignardée à mort par une mère d’élève devant une quinzaine d’enfants. Un meurtre qui avait traumatisé la ville d’Albi où la victime enseignait à l’école maternelle Edouard-Herriot.

>> A lire aussi : Une institutrice poignardée devant ses élèves par une déséquilibrée à Albi

Depuis, les procédures se sont multipliées pour savoir si la meurtrière présumée sera jugée un jour. Et plus les expertises se succéden, plus la tenue d’un procès voulu par la famille de la victime s’éloigne. Un quatrième examen réalisé par des psychiatres, à la demande de la cour d’appel de Toulouse, conclut à nouveau à l’irresponsabilité de l’auteure du coup fatal.

« Délire paranoïaque de persécution »

Une expertise qui va jouer dans le renvoi ou non devant les assises de cette mère de famille qui, selon les psychiatres, souffrirait « d’un délire paranoïaque de persécution ». La cour d’appel doit rendre sa décision le 15 mars.

En attendant, son avocat toulousain, Alexandre Martin, estime que la place de sa cliente est « dans un hôpital psychiatrique pour être soignée convenablement ». Après avoir été internée le jour des faits, la meurtrière présumée se trouve aujourd’hui en détention à la maison d’arrêt de Seysses, au sud de Toulouse.