Attentats de janvier 2015: Quatre personnes en garde à vue dans l'enquête sur la fourniture des armes utilisées

TERRORISME Ils sont soupçonnés d’avoir fourni des armes aux djihadistes…

20 Minutes avec AFP

— 

Police judiciaire. Illustration.
Police judiciaire. Illustration. — Pastornicolas/SIPA

L’enquête se poursuit, plus de trois ans après les attentats qui avaient touché la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et le supermarché Hyper Cacher à Paris en janvier 2015.

Quatre personnes ont ainsi été placées en garde à vue dans l’enquête sur la fourniture des armes utilisées lors de ces attentats, a-t-on appris ce mardi de source judiciaire.

>> A lire aussi : «Charlie Hebdo»: Les recettes s'envolent depuis deux ans mais cachent une mauvaise gestion

Les gardes à vue des quatre hommes, âgés de 30 à 36 ans et interpellés ce lundi et ce mardi, « visent à préciser le rôle qu’ils ont pu jouer dans la fourniture des armes » utilisées par les auteurs de ces attentats qui avaient fait douze morts, a précisé cette source. Selon les informations de l’Express, trois des suspects ont « été interpellés dans les Ardennes. Le quatrième a été extrait de sa maison d’arrêt ».

Ces personnes pourraient avoir gravité autour d’Amédy Coulibaly, qui aurait pris en charge la logistique des attentats via ses réseaux de délinquance.