Levothyrox: Des victimes toulousaines demandent des indemnisations pour préjudice

JUSTICE Plusieurs patientes toulousaines, victimes de la nouvelle formule du Levothyrox, ont demandé ce jeudi la nomination d’un expert médical en vue d’une indemnisation pour le préjudice subi…

Beatrice Colin

— 

Illustration d'une boite de medicaments Levothyrox.
Illustration d'une boite de medicaments Levothyrox. — Gilles Durand / 20 Minutes
  • Une nouvelle action en référé a été examinée ce jeudi matin par le tribunal de grande instance de Toulouse dans l’affaire du Levothyrox.
  • Des patientes demandent la nomination d’un expert pour évaluer leur préjudice.

Elles ont perdu leurs cheveux, ont eu des changements d’humeur, pris du poids. Certaines ont même passé des scanners et multiplié les examens médicaux pour savoir ce qui leur arrivait. « A un moment donné, je me suis même demandé s’il n’y avait pas quelqu’un qui m’empoisonnait… en fait je m’empoisonnais en prenant du Levothyrox », fait remarquer l’une d’elle.

>> A lire aussi : Levothyrox: La justice ordonne une expertise après la requête d'une patiente disant souffrir d'effets secondaires

Ce jeudi matin, une dizaine de Toulousaines, victimes de la nouvelle formule du médicament contre les troubles de la thyroïde, étaient au palais de justice de Toulouse. Elles demandaient au juge de désigner un expert médical qui pourra évaluer les dommages corporels qu’elles ont subis et demander ainsi réparation pour préjudice auprès du laboratoire Merck, fabricant du Levothyrox.

« Confrontées au déni médical »

Une procédure en référé dont l’objectif est de permettre un traitement rapide des dossiers et sur laquelle les requérantes devraient être fixées le 8 février prochain. « Nous demandons que chaque dossier de patiente soit examiné, il faut qu’un médecin constate et qu’elles soient indemnisées. Ces gens ont beaucoup souffert, et la quasi-majorité se sont heurtés pendant des mois à un déni médical », explique leur avocate, Stella Bisseuil qui défend au total une cinquantaine de dossiers.

>> A lire aussi : Levothyrox: 23 patients réclamaient l'ancienne formule, le tribunal de Toulouse les déboute

Un peu comme pour les irradiés de Rangueil ou d’Epinal,​ celle-ci serait favorable à la nomination d’un collège d’experts et à une indemnisation sur la base de barèmes déjà existants.

Cette démarche judiciaire vient s’ajouter à celles déjà lancées par certains de ses confrères, que ce soit des assignations de Merck pour préjudice moral devant le tribunal d’instance ou la saisie d’un juge en référé pour une remise immédiate de l'ancienne formule sur le marché.