Rennes: Un homme jugé aux assises pour avoir secoué son bébé

JUSTICE Le père encourt la peine maximale de 20 ans de réclusion criminelle…

J.G.

— 

La salle d'audience principale de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes.
La salle d'audience principale de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Un homme de 46 ans est jugé depuis mercredi devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine à Rennes pour « violence suivie de mutilation ou infirmité permanente sur un mineur de 15 ans par un ascendant ». Il est accusé d’avoir secoué son bébé de six mois le 13 décembre 2010.

Gardé par son père ce jour-là, l’enfant avait été hospitalisé en réanimation pédiatrique au CHU de Rennes, rapporte Ouest-France. Les experts avaient alors conclu au syndrome du bébé secoué, le nourrisson souffrant d’un traumatisme crânien grave.

La mère soutient la thèse de l’erreur médicale

A la barre mercredi, la mère, qui avait bénéficié d’un non-lieu dans cette affaire en 2012, a défendu son compagnon. « Pour moi, c’est une erreur médicale. Elle n’a jamais été secouée », a témoigné la mère de l’enfant, aujourd’hui âgé de 7 ans et qui souffre de troubles moteurs.

>> A lire aussi : La HAS actualise ses recommandations aux médecins pour mieux repérer le syndrome du bébé secoué

Le procès se poursuit jusqu’à vendredi devant la cour d’assises. Le père encourt la peine maximale de 20 ans de réclusion criminelle.