Brest: Le CHU condamné après un décès lié à une infection nosocomiale

JUSTICE Un homme de 77 ans était décédé après une opération en 2007...

J.G.

— 

Illustration d'un hôpital, ici près de Rennes.
Illustration d'un hôpital, ici près de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le CHU de Brest a été condamné par le tribunal administratif à une amende de 82.715 euros après la mort d’un homme de 77 ans en 2007. Opéré pour un rétrécissement aortique le 31 août 2007, le patient avait contracté une infection suite à l’intervention chirurgicale, précise Ouest-France. Il était décédé deux mois et demi plus tard.

Des manquements commis par les services du CHU

Son épouse et ses deux enfants avaient saisi le tribunal administratif pour réclamer des comptes au CHU de Brest. Le tribunal leur a donné raison en indiquant que l’infection contractée par le septuagénaire lors de son opération « présentait un caractère nosocomial ». « Les manquements commis par les services du CHU dont à l’origine des complications subies par l’intéressé puis de son décès », a conclu le tribunal administratif.

>> A lire aussi : Maladies nosocomiales: Comment lutter contre ces infections contractées à l'hôpital?

Condamné, le CHU de Brest devra verser 47.455 euros à la Caisse primaire d’assurance maladie du Finistère et 35.260 euros à l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux. Cette dernière somme sera en grande partie reversée à la famille de la victime pour le préjudice subi.