Lyon : Le chauffeur de camion, qui avait bloqué Fourvière, condamné à trois mois de prison avec sursis

JUSTICE Le camion du chef d'entreprise de 30 ans était resté bloqué sous le tunnel le 28 septembre dernier...

Elisa Frisullo

— 

Illustration à l'entrée du tunnel sous Fourvière en direction de Marseille, resté interdit plusiurs jours aux camions après un accident impliquant un poids lourd hors-gabarit.
Illustration à l'entrée du tunnel sous Fourvière en direction de Marseille, resté interdit plusiurs jours aux camions après un accident impliquant un poids lourd hors-gabarit. — E. Frisullo / 20 Minutes

Son camion, hors gabarit, était resté bloqué sous Fourvière le 28 septembre 2017.

Suite à cet incident, l’ouvrage était resté fermé plusieurs jours, provoquant des bouchons monstres dans l’agglomération.

Sa négligence avait entraîné l’asphyxie totale de l’agglomération. Lundi, le chauffeur du camion qui s’était encastré sous le tunnel sous Fourvière le 28 septembre dernier a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 2.500 euros d’amende devant la septième chambre du tribunal correctionnel de Lyon.

Le jour de l’accident, l’homme de 30 ans, patron d’une entreprise de travaux public de huit salariés, s’était engagé sous ce tunnel, fortement fréquenté, en direction du sud. Mais son véhicule, hors gabarit, était resté bloqué sous l’ouvrage, à quelques mètres de l’entrée, après avoir arraché une partie de la voûte du tunnel.

>> A lire aussi : Lyon: Le tunnel sous Fourvière ne rouvrira pas avant mercredi soir en direction de Marseille

Il remplaçait l’un de ses chauffeurs, malade

Après l’incident, Fourvière était resté fermé plusieurs jours à la circulation, provoquant d’énormes bouchons dans la métropole. Puis l’ouvrage avait rouvert aux véhicules légers seulement avant d’être de nouveau praticable par les poids lourds de moins de 4,5 mètres de haut.

A la barre du tribunal, le conducteur a reconnu les faits et a expliqué avoir pris la route ce jour-là pour remplacer l’un de ses chauffeurs, malade. Ignorant la réglementation en vigueur, le chef d’entreprise, qui n’avait pas le permis nécessaire pour se mettre au volant du semi-remorque, ne savait pas non plus que le passage sous Fourvière lui était interdit, relate ce mardi Le Progrès 

>> A lire aussi : Lyon: Le tunnel sous Fourvière doit rouvrir aux camions et aux cars lundi matin

Une condamnation plus clémente que les réquisitions

Face à ces négligences en série, le procureur de la République avait requis un an de prison avec sursis, 4500 euros d’amende et une interdiction de conduire un camion de cinq ans. Le chauffeur, pour lequel la condamnation a été plus clémente, a finalement écopé d’une interdiction de conduire un poids lourd d’un an.

Les dégâts, très coûteux, qu’il a engendrés sous le tunnel devraient être pris en charge par l’assurance du conducteur, une fois que le montant des réparations aura été chiffré par les services de la Métropole de Lyon.