Kamel Kerrar a été retrouvé noyé dans la Scarpe en décembre 2014.
Kamel Kerrar a été retrouvé noyé dans la Scarpe en décembre 2014. — Photo de la famille

JUSTICE

Mort de Kamel Kerrar à Douai: La thèse du suicide écartée

Trois ans après avoir découvert le corps d’un Douaisien dans le canal de la Scarpe, la thèse du suicide a fait place à une enquête pour homicide…

  • En décembre 2014, le corps de Kamel Kerrar était retrouvé dans le canal de la Scarpe, à Douai.
  • Une première enquête s’était conclue, en avril 2016, par un classement sans suite avec l’hypothèse d’un suicide.
  • Une instruction judiciaire pour homicide a été ouverte, depuis, après un dépôt de plainte.

Le mystère reste entier, mais... Trois ans après la mort de Kamel Kerrar, à Douai, dans le Nord, l’enquête avance doucement, mais sûrement. « Depuis un an, la juge d’instruction fait du bon travail », avoue Me Damien Legrand, un des avocats de la famille de la victime.

Les proches espèrent connaître enfin la vérité dans ce dossier ouvert pour homicide après une plainte avec constitution de partie civile, déposée en juin 2016 auprès du tribunal de Douai.

Lacets des chaussures noués entre eux

Le corps de Kamel Kerrar, âgé de 40 ans, a été retrouvé, dans le canal de la Scarpe, le 26 décembre 2014, par un pêcheur. Deux jours plus tôt, son frère avait signalé sa disparition au commissariat de Douai. Kamel Kerrar avait quitté le domicile familial le 14 décembre en dérobant, au passage, 300 euros à sa famille.

Lorsqu’il est repêché, l’homme a les poignets attachés avec une écharpe et les lacets de ses chaussures sont noués entre eux. « Détails d’autant plus troublants qu’il souffrait d’une sclérose en plaque et ne pouvait se servir de sa main droite, souligne l’avocat. Il avait aussi un pansement à la fesse droite laissant supposé qu’il avait reçu une injection par un tiers peu avant son décès. »

Décès par noyade?

Les analyses toxicologiques font état de traces de cannabis dans le sang, mais l’autopsie ne permet pas de conclure, de façon formelle, à un décès par noyade. En clair, Kamel Kerrar était peut-être mort avant de se retrouver dans l’eau.

Malgré ses éléments, le ministère public a décidé, en avril 2016, de classer l’affaire sans suite, évoquant « l’hypothèse du suicide » comme « la plus probable en l’état ». Il est vrai qu’entre-temps, certains scellés, notamment les fameuses chaussures nouées entre elles, avaient disparu, sans que les enquêteurs n’aient eu le temps de vérifier si les nœuds avaient été faits par une tierce personne.

Qu’est-il donc arrivé à Kamel Kerrar ? Cette affaire prend un autre relief dans un contexte où les rumeurs ressurgissent à propos des noyés de la Deûle à Lille, après la découverte d’un nouveau corps, début janvier, et l’aveu d’une jeune femme repêchée quelques jours plus tard et qui affirme avoir été poussée.