Vendée: Un chauffard multirécidiviste et sans aucun remords condamné à 8 ans de prison ferme

JUSTICE L'homme de 50 ans, déjà condamné 28 fois pour des délits routiers, avait mortellement renversé un adolescent, en janvier dernier en Vendée...

20 Minutes avec AFP

— 

Un palais de justice (illustration).
Un palais de justice (illustration). — PHILIPPE HUGUEN / AFP
  • Un quinquagénaire, qui roulait sans assurance ni permis de conduire, était jugé après un accident qui avait coûté la vie à un jeune de 15 ans.
  • Pendant la procès, il n'a eu aucun mot pour la famille et a finalement été condamné à une peine de huit ans de prison ferme.

Un homme de 50 ans a été condamné jeudi à huit ans de prison ferme pour homicide involontaire aggravé, a-t-on appris auprès du tribunal des Sables-d’Olonne, en Vendée. Il était jugé après un accident qui avait coûté la vie à un jeune de 15 ans, en janvier dernier à Commequiers. Le chauffard, qui roulait sans assurance ni permis de conduire, avait déjà été condamné à une trentaine de reprises pour des délits routiers.

Il avait pris la fuite

La victime, originaire de la commune voisine de Saint-Maixent-sur-Vie, avait été percutée alors qu’elle roulait sur son cyclomoteur. Après la collision, l’engin avait été traîné sur plusieurs centaines de mètres. Le corps de l’adolescent, élève en seconde professionnelle, n’avait été retrouvé qu’une heure après le lancement des recherches par la gendarmerie.

Originaire de Nantes, le quinquagénaire avait pris la fuite, avant d’abandonner sa grosse cylindrée. Il s’était finalement présenté 48 heures plus tard à la gendarmerie de Challans. L’enquête avait démontré que l’automobiliste roulait à une vitesse excessive, sous l’emprise de stupéfiants, sans permis ni assurance. L’homme avait déjà été condamné à 28 reprises pour des délits routiers.

>> A lire aussi : Prison ferme pour un chauffeur Uber qui a foncé sur des clients

Aucun mot pour la famille

« C’est rare que l’on ait ce genre de peines, mais dans ce cas, cela se justifie », a déclaré Annabelle Texier, l’avocate des parents et du petit frère de la jeune victime. « C’était un procès humainement difficile, d’autant que le prévenu n’a eu aucun mot pour la famille et donnait l’impression de ne pas être affecté. »

Le quinquagénaire, outre les huit ans de prison ferme, a également été condamné à 3.500 euros d’amende pour défaut d’assurance, à une interdiction de passer le permis de conduire pendant une période de dix ans, ainsi qu’à verser respectivement 30.000 et 12.000 euros de dommages et intérêts aux parents et au petit frère de l’adolescent. L’accusé a dix jours pour faire appel de sa condamnation.