Bretagne: Deux retraités condamnés pour le pillage d’épaves sous-marines

JUSTICE Plus de 140 objets avaient été saisis au cours des perquisitions...

J.G. avec AFP

— 

Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Deux retraités ont été condamnés par le tribunal de grande instance de Quimper à six et huit mois de prison avec sursis pour le pillage d’épaves sous-marines au large de l’île de Sein (Finistère). Un total de 144 objets, issus du pillage au cours des 30 dernières années de nombreuses épaves aux alentours de l’île de Sein, avait été retrouvé à leurs domiciles, en novembre 2015.

Le Service national de douane judiciaire (SNDJ) de Nantes avait notamment saisi une cloche de bateau, un transmetteur d’ordre entre le pont et la machine appelée chadburn, un sextant, une lampe à cardan, du plomb de sonde et des hublots.

Une amende douanière de 2.700 euros

Lors de l’audience, les deux individus, plongeurs confirmés, ont reconnu que la majorité des objets saisis provenaient d’épaves de bateaux des XIXe et XXe siècles qui avaient coulé aux abords du Raz de Sein. Les deux hommes avaient déjà fait l’objet de perquisitions par la gendarmerie maritime il y a 15 ans, lesquelles s’étaient avérées infructueuses.

En plus de leur peine de prison, les deux retraités écopent également d’une amende douanière de 2.700 euros. Une troisième personne a été condamnée à 400 euros d’amende. Une audience ultérieure sera consacrée uniquement aux intérêts civils.