Nice: Soupçonné d'une dizaine d'autres meurtres, le «berger de Caussols» condamné à perpétuité pour assassinat

PROCES Il avait déjà été condamné pour un assassinat et accusé par plusieurs témoins d’une série de meurtres aujourd’hui prescrits. Il aurait même dévoré une de ses victimes…

F.Bi. avec AFP

— 

Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi.
Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Michel Lambin, « tueur par délectation » et « manipulateur » comme il a été décrit pendant son procès, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, mardi après-midi, par la cour d'assises des Alpes-Maritimes. Sa peine est assortie d’une période de sûreté de 22 ans, conformément aux réquisitions de l’avocate générale.

L’homme de 67 ans, accusé par plusieurs témoins de nombreux autres homicides, était jugé pour le meurtre de Robert Ludi, un gardien d’école tué de deux balles dans la tête. Émile Fornasari, à qui il était reproché d’avoir commandité ce crime pour se débarrasser d’un homme jugé trop proche de son ex-compagne, a écopé de la même peine. « Il n’y a pas de doute possible, les éléments rassemblés suffisent largement à entrer en voie de condamnation », a estimé l’avocate générale Marie-Nina Valli.

Plusieurs autres affaires

Des menaces d’Emile Fornasari avant l’assassinat, des écoutes compromettantes de son neveu, et l’arme du crime, un 11.43 retrouvé sur la propriété de Michel Lambin auront convaincu le parquet et finalement les jurés.

Les deux accusés ont tenté, de leur côté de dégager leur responsabilité. Emile Fornasari, 56 ans, figure locale du banditisme, a reconnu à la barre avoir braqué 50 banques mais nié tout contrat sur la tête de Robert Ludi. Michel Lambin a assuré avoir « entendu pour la première fois parler de Rovert Ludi en 2003, quand la police est venue ».

Michel Lambin, surnommé le « Berger de Caussols », du nom d’un plateau de l’arrière-pays grassois où il s’était lancé dans la production de fromages, est soupçonné d’être un tueur à gages, engagé par le milieu. Son nom est mêlé à plusieurs autres affaires.

Il aurait déjà goûté de la chair humaine

Déjà condamné en 2011 en appel à Aix-en-Provence pour un assassinat commis sur sa propriété en 2004, Michel Lambin a surtout été accusé au fil des audiences par plusieurs témoins d’être l’auteur de plusieurs autres meurtres, datant des années 80 et prescrits.

L’ex-compagne de Michel Lambin, Nicole Rossi, l’a accusé d’une dizaine de meurtres, pour différents mobiles : rivalité amoureuse, vengeance ou encore dettes de jeu. Détail glaçant, selon elle, son ex-compagnon aurait fait bouillir la tête de l’une de ses victimes et même déjà goûté de la chair humaine assaisonnée « avec de l’ail et du persil ».

Me Isabelle Gortina, l’avocate de Michel Lambin a plaidé l’acquittement, dénonçant les « mensonges » de son ex-compagne. « Si Michel Lambin est un tueur en série, un homme avide de sang, un monstre comme elle le dit, pensez-vous sincèrement qu’elle serait toujours en vie ? », s’est interrogée l’avocate.