Attentat de la rue Copernic: 37 ans après, le parquet demande le renvoi aux assises du seul suspect

ENQUETE L’attentat de la synagogue avait fait quatre morts et une quarantaine de blessés…

20 Minutes avec AFP
— 
Photographie d'archives de la rue Copernic à Paris le 3 octobre 1980 après un attentat à la bombe devant une synagogue
Photographie d'archives de la rue Copernic à Paris le 3 octobre 1980 après un attentat à la bombe devant une synagogue — STF AFP

Le 3 octobre 1980, une bombe explosait devant la synagogue de la rue Copernic à Paris. Bilan : quatre morts et une quarantaine de blessés. Trente-sept ans après les faits, le parquet de Paris a requis le renvoi devant une cour d'assises spéciale de l'unique suspect, a appris mercredi l’AFP de sources proches de l’enquête.

Le suspect a toujours clamé son innocence

Le parquet estime « les charges suffisantes » à l’encontre d’Hassan Diab, tout en relevant qu’il existe des « doutes » sur sa présence à Paris au moment des faits qui devront être débattus devant la cour, selon une des sources. Extradé en novembre 2014 du Canada et placé depuis en détention provisoire, le Libano-Canadien a toujours clamé son innocence.