Proxénétisme dans des hôtels franciliens: Le procès de cinq hommes reporté à avril 2018

AUDIENCE La justice leur reproche d’avoir prostitué, dans des hôtels franciliens, des jeunes filles de 16 à 20 ans rendues dépendantes à la cocaïne…

20 Minutes avec AFP
— 
Le tribunal de Créteil (Val-de-Marne).
Le tribunal de Créteil (Val-de-Marne). — DUPUY FLORENT/SIPA

Le procès de cinq hommes soupçonnés d’avoir prostitué, dans des hôtels franciliens, des jeunes filles de 16 à 20 ans rendues dépendantes à la cocaïne, a été reporté ce mardi au mois d’avril par le tribunal correctionnel de Créteil.

Quatre des hommes, qui comparaissaient sous contrôle judiciaire, étaient attendus à l’audience ce mardi, le cinquième étant en fuite et visé par un mandat d’arrêt. Sur les quatre, seuls trois d’entre eux se sont présentés.

L’audience a été renvoyée au 6 avril 2018

Le quatrième homme était absent car il se trouvait en garde en vue dans une autre affaire, selon son avocat qui a demandé un renvoi. Le report du procès était également réclamé par la défense d’un autre prévenu, qui venait de reprendre ce dossier après la radiation du précédent avocat.

Les cinq hommes, âgés de 19 à 28 ans au moment des faits en 2012, sont soupçonnés d’avoir prostitué des jeunes femmes rendues dépendantes à la cocaïne et au cannabis, dans des chambres d’hôtels à Paris, dans le Val-de-Marne, et dans les Hauts-de-Seine. Ils sont jugés pour proxénétisme aggravé et trafic de drogue, et risquent jusqu’à dix ans de prison. L’audience a été renvoyée au 6 avril.