Loire-Atlantique: Deux escrocs arrêtés après une arnaque à 380.000 euros

ENQUETE Deux suspects de 39 et 47 ans auraient arnaqué une trentaine de particuliers équipés de panneaux photovoltaïques...

J.U.

— 

A Nantes, le 10 janvier 2016- Un véhicule de gendarmerie, à Nantes
A Nantes, le 10 janvier 2016- Un véhicule de gendarmerie, à Nantes — Julie Urbach / 20 Minutes

La « longue et minutieuse » enquête a duré plusieurs mois. Les gendarmes de la compagnie de Nantes annoncent avoir retrouvé la trace de deux escrocs présumés. Deux hommes, âgés de 39 et 47 ans, ont été arrêtés en début de semaine en Loire-Atlantique et dans l’Hérault. Ils sont soupçonnés d’être à l’origine d’une arnaque d’environ 380.000 euros qui auraient fait une trentaine de victimes en Pays de la Loire, mais aussi en Gironde.

Financement de travaux fictifs

Selon la gendarmerie, les faits, qui remontent à l’année 2015, n’ont duré que trois mois. Les particuliers escroqués sont d’anciens clients d’une société de panneaux photovoltaïques. Les escrocs leur proposaient de renégocier leur crédit de travaux, ainsi que « des garanties liées à leur acquisition », indique la gendarmerie. Les documents signés engendraient en fait « un crédit à la consommation pour le financement de travaux fictifs ». La somme de 382.400 euros a été encaissée, avant la liquidation rapide de l’entreprise.

Les deux complices ont été déférés devant le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la Roche-sur-Yon jeudi. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire pour ces faits d’escroquerie, de faux et usage de faux notamment.