Cambriolage mortel de Servian: L'avocat du propriétaire demande une remise en liberté

FAITS DIVERS L'homme, qui a créé le jardin de Saint-Adrien, est en détention depuis le 20 octobre...

N.B.

— 

Illustration justice. Tribunal place d'Islande à Strasbourg. Le 29 01 07
Illustration justice. Tribunal place d'Islande à Strasbourg. Le 29 01 07 — G . VARELA / 20 MINUTES

L’avocat du propriétaire du jardin Saint-Adrien, à Servian, dans l’Hérault, a déposé une demande de remise en liberté pour son client, rapporte France Bleu Hérault.

L’homme est en détention provisoire depuis le 20 octobre, après un « cambriolage » qui aurait mal tourné, le 5 octobre, dans ce paisible village situé près de Béziers.

>> A lire aussi : Le propriétaire mis en examen et écroué pour complicité de tentative de vol

« Au plus mal »

Ce soir-là, deux hommes s’étaient introduits chez ce couple, dont le jardin avait été élu, il y a quelques années, parmi les « plus beaux jardins de France ». L’un des deux aurait été abattu par le propriétaire, l’autre avait pris la fuite. Dans un premier temps, un élan de solidarité avait soutenu l’homme, qui assurait avoir agi par légitime défense.

Quelques jours plus tard, coup de théâtre : après l’interpellation du deuxième « cambrioleur », la justice interpellait à nouveau le propriétaire de Saint-Adrien, évoquant des éléments troublants. Selon le procureur Yvon Calvet, il aurait pu jouer « un rôle » dans le cambriolage. Des « indices graves et concordants » le laisseraient penser.

L’homme aurait pu cacher aux enquêteurs les liens qu’il entretiendrait avec le ou les cambrioleurs. De son côté, son avocat assure à la station héraultaise être « certain de l’innocence de son client », qui serait « au plus mal aujourd’hui dans sa cellule ».