VIDEO. Affaire Maëlys: Les auditions du suspect étaient-elles légales? La justice se penchera sur cette question lundi

JUSTICE La requête en nullité formulée par l'avocat de la défense sera examinée lundi par la cour d'appel de Grenoble...

C.G. avec AFP

— 

Grenoble, le 2 novembre 2015
Illustration du Palais de justice / cour d'assises de Grenoble. C. Girardon / 20 minute
Grenoble, le 2 novembre 2015 Illustration du Palais de justice / cour d'assises de Grenoble. C. Girardon / 20 minute —

Nordhal Lelandais a-t-il été interrogé dans les règles ? Soupçonné d’avoir enlevé la petite Maëlys lors d’une soirée de mariage dans l’Isère fin août, il a été mis en examen et écroué. Son avocat conteste pourtant la procédure, estimant que les premières auditions en garde à vue n’ont pas été réalisées comme il se doit.

La cour d’appel de Grenoble examinera lundi la requête en nullité qu’il a déposée. Cette requête, traitée à huis clos, vise à faire annuler ces auditions. La raison ? L’interrogatoire n’a pas été filmé, affirme Alain Jakubowicz. C’est pourtant ce qu’exige le Code pénal dans le cadre d’une procédure criminelle.

Pas d’incident technique consigné sur le procès verbal

S’il y avait eu un empêchement technique, l’incident aurait dû être consigné sur le procès-verbal. Or le compte rendu ne fait état d’aucune mention de ce genre, selon l’avocat. Joint par l’AFP, Alain Jakubowicz, n’a pas souhaité s’exprimer.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys: Une enquête ouverte pour violation du secret de l'instruction

La décision de la chambre d'instruction de la cour d'appel ne sera pas rendue lundi. Elle devrait l'être au plus tard le 12 décembre, précise Le Dauphiné Libéré

Maëlys est introuvable depuis la nuit du 26 août. Nordhal Lelandais a été mis en examen le 3 septembre pour enlèvement. Il a été écroué après la découverte d’une trace ADN de la fillette dans sa voiture. Clamant son innocence depuis le début de l’affaire, il n’a toujours pas été ré-entendu par les juges depuis sa mise en cause.