Toulouse: Cumulard, le faux taxi de l'aéroport dort en prison

USURPATEUR Un chauffeur de taxi illégal a été interpellé à l’aéroport de Blagnac. Recherché dans une autre affaire, il a été incarcéré en attendant son jugement…

N.S.

— 

Une (vraie) enseigne de taxi à Toulouse. Illustration.
Une (vraie) enseigne de taxi à Toulouse. Illustration. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Il transportait un client vers l’aéroport de Toulouse-Blagnac, comme si de rien n’était. Hélas pour lui, ce chauffeur a été arrêté jeudi par les services de la Direction interdépartementale de la police aux frontières (Didpaf), qui effectuaient un contrôle des professions réglementées aux abords de l’aéroport.

>> A lire aussi : Loulou, le chat qui n'aimait pas l'avion, retrouvé par les pompiers de l'aéroport

Les fonctionnaires, qui avaient déjà eu affaire à un cas similaire quelques jours plus tôt, ont découvert que cet homme n’était pas déclaré comme taxi. Celui-ci a reconnu les faits, et a avoué qu’il utilisait la licence d’une société placée en liquidation judiciaire. L’usurpateur, placé en garde à vue, sera jugé pour avoir exercé illégalement l’activité de taxi. Mais d’ici là, il dormira en cellule.

Une peine de 15 mois de prison à purger

Le parquet de Toulouse a en effet indiqué à la Didpaf que cet homme devait purger une peine de 15 mois de prison pour des faits d’escroquerie, faux et usage de faux commis en région parisienne.