Cap-d’Agde: De mystérieux paquets tombent des fenêtres, les riverains soupçonnent un trafic de drogue

JUSTICE Les riverains ne supportaient plus les va-et-vient incessants dans leur immeuble, au Cap-d’Agde…

N.B.

— 

Des barrettes de cannabis. Illustration.
Des barrettes de cannabis. Illustration. — Krod - WPA - Sipa

Des habitants de la place Saint-Clair, au Cap-d’Agde, dans l’Hérault, ont permis aux policiers de mettre fin à un trafic de drogue : excédés par les va-et-vient incessants et de mystérieux objets qui tombaient des fenêtres quand un sifflet résonnait de la rue, ils ont prévenu les forces de l’ordre, qui ont fini par envoyer six prévenus devant la justice.

Lundi, cinq jeunes hommes étaient jugés devant le tribunal correctionnel. Tous ont nié les faits qui leur sont reprochés. Seul un sixième, qui n’a pas assisté au procès, avait tout balancé, rapporte Midi Libre, toutes les ficelles d’un petit trafic local bien huilé, qui débouchait sur un véritable « drive piéton » a dénoncé la substitut du procureur.

Déjà connus des services

C’est une surveillance discrète de cet immeuble de la station balnéaire héraultaise, mise en place par les enquêteurs qui a permis d’identifier les suspects, déjà connus de leurs services pour avoir déjà été impliqués dans ce type d’affaire, explique le quotidien.

Un seul des prévenus jugés lundi à Béziers a été relaxé, les autres ont écopé de peines allant d’un an de prison avec sursis à un an et dix-huit mois de prison ferme.