Alpes-Maritimes: Trois hommes jugés pour avoir cambriolé près de 25 villas en un mois

CAMBRIOLAGES Trois Azuréens ont été condamnés à des peines de deux à trois ans de prison pour une série de cambriolages menés entre octobre et novembre 2016…

C.D.

— 

Leur mode opératoire était toujours le même. (Photo d'illustration).
Leur mode opératoire était toujours le même. (Photo d'illustration). — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Trois trentenaires originaires des Alpes-Maritimes ont été condamnés jeudi à deux et trois ans de prison pour une série de cambriolages perpétrés entre octobre et novembre 2016.

Ils ont eu à répondre, devant le tribunal correctionnel de Draguignan, de près de 25 cambriolages ou tentatives de vols commis dans des villas de la région de Fayence (Var) et de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes).

Le mode opératoire était toujours le même, raconte Nice-Matin dans son compte rendu du procès. Il consistait à d’abord neutraliser l’alarme ou les caméras de surveillance, puis fracturer la porte avec un pied-de-biche ou une pioche. Ensuite, ils volaient en priorité bijoux, matériel multimédia, sacs et vêtements de marques.

« Trahis » par une BMW volée

Un témoignage et des images de vidéosurveillance ont permis de retrouver le véhicule utilisé par les cambrioleurs - une BMW volée à Sainte-Maxime - et de remonter, grâce aux empreintes génétiques relevées à l’intérieur, la piste de deux des cambrioleurs. La surveillance de leur téléphone portable a permis d’identifier le dernier membre du trio azuréen.

Outre les peines de prison - trois ans pour les deux trentenaires en état de récidive, deux ans pour le plus « novice » -, les cambrioleurs devront rembourser près de 100.000 euros aux victimes.