Hayange: La mairie FN lance la procédure d’expulsion du Secours populaire

SOCIETE Un conflit opposant le Secours populaire français et la municipalité Front national de Hayange dure depuis plus d’un an en Moselle…

A.I.

— 

Un entrepôt du Secours populaire français. Illustration
Un entrepôt du Secours populaire français. Illustration — M.LIBERT/20 MINUTES

Nouvel épisode dans le conflit entre le Secours populaire français et la mairie Front national de Hayange. Avec un volet judiciaire cette fois, puisque la municipalité mosellane vient de lancer la procédure d’expulsion de l’association caritative de ses locaux, indique France Bleu Lorraine Nord. Elle doit être déposée au tribunal de grande instance de Thionville dans les prochains jours, selon le maire de Hayange, Fabien Engelmann (FN).

Un bail oral établi avant l’arrivée du FN à la tête de la ville

Le Secours populaire a, lui aussi, prévu de déposer un dossier devant le tribunal, poursuit la radio lorraine, pour demander qu’on rétablisse l’électricité et le gaz dont sont privés ses locaux depuis un an.

>> A lire aussi: Le Secours populaire refuse de rendre ses clés à la mairie FN, qui juge ses responsables trop à gauche

La bataille entre la mairie FN et l’association dure depuis plus d’un an maintenant. Fabien Engelmann accuse le Secours populaire d’être dans l’illégalité, ne disposant pas d’un bail officiel pour occuper les locaux. Ces derniers étaient mis à disposition par la ville depuis plus de dix ans, selon un bail oral établi pendant un conseil municipal avant l’arrivée du Front national à la mairie, dixit l’association.

Il y a un an, le Secours populaire avait été mis en demeure par la mairie pour être « une succursale du Parti communiste ». Les responsables de l’association avaient alors décidé de ne pas rendre les clés de leur local.