Tarascon: Il avait détruit un radar automatique, pensant ainsi échapper au PV

JUSTICE Un jeune homme a été condamné pour avoir vandalisé un radar automatique qui l'avait flashé à 160 km/h au lieu de 90...

G.D.

— 

Illustration d'un radar automatique
Illustration d'un radar automatique — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Une naïveté et une impulsivité assez surprenante. Le tribunal de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, a condamné un homme de 23 ans, à 90 jours-amendes à 20 euros, soit 1.800 euros, pour avoir volontairement dégradé un radar automatique, pensant qu’il pouvait ainsi échapper à un PV pour excès de vitesse, rapporte La Provence.

En retard à son travail

Dans la nuit du 5 au 6 mai 2017, le jeune homme s’est oublié sur la pédale d’accélération de son Audi. Il voulait être à l’heure à son travail alors qu’il venait de traîner à un anniversaire. Petite précision, il n’était pas ivre mais il a été flashé sur une départementale à 160 km/h à Plan d’Orgon, entre Avignon et Marseille.

>> A lire aussi : Un radar automatique détruit par une bombe artisanale en Lorraine

Il a vite compris que cet excès de vitesse allait lui coûter son permis de conduire, alors il a décidé, avec un ami, de détruire ce qu’il pensait être la preuve de son infraction, à savoir le radar lui-même. Et il s’est acharné : six coups de feu et un coup de crosse avec le fusil de son père pour faire exploser la vitre, puis il a mis le feu au matériel avec un bidon d’essence.

Un radar coûte 80.000 euros

Or, l’infraction avait bel et bien été enregistrée et il est devenu le principal suspect de cette dégradation volontaire sur un matériel qui coûte 80.000 euros, a précisé le procureur, lors de l’audience.

Devant le tribunal, l’homme a reconnu les faits. Il écope, en plus de la condamnation pécuniaire, d’une obligation d’effectuer un stage de citoyenneté et de trois mois de suspension de permis.