Affaire Grégory: La décision sur le contrôle judiciaire de Marcel Jacob sera rendue ce vendredi

ENQUETE Il avait été mis en examen en juin dernier pour l’enlèvement et la séquestration suivis de la mort de son petit-neveu Grégory...

20 Minutes avec AFP

— 

Le 15 juin 2017, Marcel et Jacqueline Jacob ont été interpellés dans leur maison d'Aumontzey dans les Vosges.
Le 15 juin 2017, Marcel et Jacqueline Jacob ont été interpellés dans leur maison d'Aumontzey dans les Vosges. — Patrick HERTZOG / AFP

La chambre de l’instruction de Dijon rendra sa décision ce vendredi sur la demande d’assouplissement du contrôle judiciaire de Marcel Jacob, mis en examen en juin pour l’enlèvement et la séquestration suivis de la mort de son petit-neveu Grégory.

>> A lire aussi : Marcel et Jacqueline Jacob veulent rentrer chez eux

La décision est « mise en délibéré vendredi à 16 heures », a indiqué le procureur général de Dijon Jean-Jacques Bosc. La femme de Marcel Jacob, Jacqueline, a déposé une demande de mainlevée de son contrôle judiciaire qui doit être examinée ce même vendredi par la chambre de l’instruction.

L’obligation de résider séparément

Marcel Jacob n’était pas présent, son avocat Stéphane Giuranna dénonçant « les conditions matérielles du contrôle judiciaire ». « Il vit au milieu de nulle part ; il n’y a pas de transports en commun », a-t-il justifié.

L’arrestation du couple de septuagénaires en juin avait relancé une affaire qui n’a pas été élucidée en plus de 33 ans. Brièvement écroués, les époux Jacob ont été libérés mais ont l’obligation de résider séparément et loin de leur domicile vosgien.

« Je ne demande pas à ce que mon client soit complètement sorti de cette affaire en l’état. Je demande simplement à ce qu’il puisse rentrer chez lui », a indiqué Maître Giuranna à l’issue de l’audience, disant « présumer » que les juges rendraient une décision commune aux deux époux.