Procès d’Abdeslam à Bruxelles: «Rien n’est acté» pour le transfert

PROCES «Les discussions sont en cours avec nos homologues belges», a indiqué l’administration pénitentiaire…

20 Minutes avec AFP

— 

Salah Abdeslam, repéré par une caméra de surveillance à Molenbeek en 2014.
Salah Abdeslam, repéré par une caméra de surveillance à Molenbeek en 2014. — AP/SIPA

Les conditions de transfèrement ne sont « pas encore arrêtées ». La Direction de l’Administration pénitentiaire (DAP) française a indiqué ce lundi que rien n’était encore « acté » pour l’organisation de la remise de Salah Abdeslam à la Belgique, où le seul survivant des commandos du 13 novembre 2015 doit être jugé prochainement pour une fusillade.

« Les discussions sont en cours avec nos homologues belges », a-t-on déclaré à la DAP, alors que la presse belge a évoqué lundi la possibilité d’un transfert quotidien « par hélicoptère » de Salah Abdeslam de sa prison de la région parisienne à Bruxelles.

Son transfèrement vont « faire l’objet d’une concertation »

Une source judiciaire française a précisé que les conditions de transfèrement n’étaient « pas encore arrêtées » et allaient « faire l’objet d’une concertation ». Une autre source proche du dossier a également indiqué que la France attendait de connaître avec précision les dates du procès en Belgique.

>> A lire aussi : Pourquoi Salah Abdeslam va-t-il être «prêté» à la Belgique?

Le 5 octobre, Paris et Bruxelles avaient conclu un accord pour la remise temporaire d’Abdeslam pour la durée de son procès en Belgique, une audience consacrée à la fusillade avec des policiers survenue le 15 mars 2016 à Forest dans l’agglomération bruxelloise et qui avait précipité la fin de la cavale de Salah Abdeslam. Le parquet fédéral belge avait alors annoncé qu'« une solution juridique solide » avait été trouvée avec le parquet de Paris, ouvrant la voie à cette comparution en Belgique. Le procès doit se tenir du 18 au 22 décembre, selon une avocate dans le dossier belge.