Nathalie Cunin.
Nathalie Cunin. — M6

JUSTICE

Toulouse: L'intenable ex-prétendante de «L'Amour est dans le pré» condamnée pour la 23e fois

Nathalie Cumin, ex-candidate de « L’Amour est dans le pré », vient d’écoper cinq mois de prison pour avoir insulté et harcelé des gendarmes. C’est sa 23e condamnation…

En 2013, lors de sa participation à L’Amour est dans le pré, elle avait déjà montré sa propension à semer la zizanie. C’est à un deuxième séjour en prison que Nathalie Cunin, 53 ans, est désormais prétendante. Elle a été une nouvelle fois condamnée mercredi par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Le tribunal a prononcé contre elle une peine de cinq mois de prison ferme. Il s’agit de la 23e condamnation inscrite au casier de la tumultueuse brune selon La Dépêche du Midi.

Elle traite une gendarme de « grosse vache » et de « sale blonde »

La quinquagénaire s’est faite porter pâle à l’audience pour raisons de santé. C’est donc en son absence que les juges ont examiné son dernier coup d’éclat qui remonte au mois de juin 2016.

Ce jour-là, elle doit déjà être jugée au Palais de justice de Toulouse. Ne la voyant pas arriver, le parquet demande aux gendarmes d’aller la chercher à son domicile, dans le Lot-et-Garonne. Quand ils finissent par la trouver, ils essuient un flot d’injures. Nathalie Cunin a notamment traité une militaire de « sale blonde » et de « grosse vache ». Dans les jours suivant, elle a appelé une trentaine de fois les gendarmes concernés. Elle les a même accusés de l’avoir cambriolée quand ils sont venus l’interpeller.

>> A lire aussi : Toulouse: L'ancienne-prétendante de «L'amour est dans le pré» dort en prison

Mercredi, la prévenue était aussi jugée pour avoir harcelé son ancien employeur. Mais le tribunal l’a relaxée de ces faits.

Nathalie Cunin est sortie en août dernier de la maison d’arrêt de Seysses, en Haute-Garonne, où elle était incarcérée pour avoir menacé de mort une avocate du barreau de Toulouse. Elle a été récemment aussi condamnée par un tribunal d’Agen pour des dénonciations calomnieuses.