VIDEO. Bretagne: Elle vivait avec son frère au milieu d’une soixantaine d’animaux maltraités

JUSTICE La femme a été condamnée par le tribunal de Saint-Brieuc à une amende de 300 euros avec sursis…

J.G.

— 

Un chien au refuge de la Ligue Protectrice des Animaux (LPA), attend sa nouvelle famille.
Un chien au refuge de la Ligue Protectrice des Animaux (LPA), attend sa nouvelle famille. — M.LIBERT/20 MINUTES/SIPA

Une femme était jugée mercredi devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) pour actes de cruauté envers des animaux. Suite à un signalement des infirmiers qui intervenaient au domicile de l’accusée et de son frère, les gendarmes avaient découvert à Plouézec en octobre 2016 une maison insalubre, sans eau ni électricité, dans laquelle s’amoncelaient les immondices, rapporte Ouest-France.

A l’intérieur de l’unique pièce de moins de 15 m2, les gendarmes avaient récupéré une soixantaine d’animaux, dont une trentaine d’oiseaux, 23 chiens, une dizaine de chats, des lapins et des hamsters. Maltraités, blessés et infestés de parasites, les animaux vivaient avec le frère et la sœur au milieu de leurs déjections.

Une amende de 300 euros avec sursis

Partie civile dans ce dossier, la fondation 30 Millions d’Amis avait récupéré les animaux dans un état déplorable. En 2014, l’association Bêtes de Scène était déjà intervenue dans ce même domicile pour retirer des chiens et des chats.

Placée sous curatelle, la femme, qui vivait « dans une misère sociale et psychologique », a été condamnée à une amende de 300 euros avec sursis. Lors de l’audience, les faits ont été requalifiés en privation de nourriture et manque de soins. Ses animaux lui ont également été confisqués.