VIDÉO. Disparition de Lucas Tronche: Le «corbeau», qui envoyait de fausses lettres d'espoir aux parents, jugé ce mercredi

JUSTICE Le quinquagénaire avait posté onze courriers donnant de fausses nouvelles de l’adolescent, disparu le 18 mars 2015…

Nicolas Bonzom

— 

Lucas.
Lucas. — D.R.

C’était le 18 mars 2015 : Lucas, un adolescent de 15 ans, disparaissait alors qu’il devait se rendre à la piscine. Depuis, l’enquête piétine et aucun élément concret n’a permis de retrouver la trace du jeune Gardois, malgré un nouvel appel à témoins, un portrait-robot, lancé dernièrement, pour identifier un homme aperçu près du lieu de sa disparition.

>> A lire aussi : La police nationale lance un nouvel appel à témoin pour retrouver Lucas Tronche

Ce mercredi après-midi, un homme de 58 ans sera jugé devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour avoir envoyé des lettres anonymes à la famille de Lucas, donnant de fausses nouvelles rassurantes. L’individu, inconnu des services de police et de justice, avait été interpellé en juillet 2016, dans la Drôme, après l’envoi de onze courriers.

Des bénévoles affichent des avis de recherche pour retrouver Lucas, disparu en 2015.
Des bénévoles affichent des avis de recherche pour retrouver Lucas, disparu en 2015. - N. Bonzom / Maxele Presse

Des lettres envoyées à la mairie de Bagnols-sur-Cèze

Dans ces lettres, envoyées à la mairie de Bagnols-sur-Cèze, l’employé de supermarché, disait que Lucas se portait bien. En garde à vue, il a confié qu’il voulait « les rassurer ». Le prévenu sera cependant blanchi de tout lien avec la disparition du jeune homme.

Pour les parents de Lucas, interrogés par Midi Libre, une telle manipulation est « inadmissible », leur donnant de faux espoirs. « Cela a été très dur psychologiquement », expliquent-ils. D’autant plus que ce « corbeau », ajoutent-ils, a fait perdre du temps aux policiers, qui planchent sur cette mystérieuse disparition.