Perpignan: Le calvaire du petit Nolhan, tué à deux ans et demi, devant les assises

JUSTICE Victime de violences régulières, Nolhan est décédé sous un déluge de coups en 2012. Le jury devra déterminer qui, de la mère ou du beau-père, est à l’origine de sa mort…

Jerome Diesnis

— 

Illustration d'une Cour d'assises.
Illustration d'une Cour d'assises. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Qui a tué le petit Nolhan ? La mère du petit garçon de deux ans et demi, décédé le 28 juin 2012 à Perpignan, et son compagnon se renvoient mutuellement la responsabilité de sa mort. La mère est poursuivie pour « non-dénonciation de mauvais traitements et abstention volontaire d’empêcher un crime ». Lui pour « violences habituelles ayant entraîné la mort d’un mineur de moins de 15 ans ». Tous deux comparaissent libres à compter de ce lundi devant la cour d’assises des Pyrénées-Orientales.

La nounou avait fait un signalement aux services de la petite enfance

C’est le compagnon de la mère qui avait amené l’enfant au centre hospitalier de Perpignan. L’autopsie avait révélé de multiples lésions d’époques différentes, témoignant du calvaire enduré par le petit garçon. Deux semaines avant le drame, la nounou avait pris des photos de Nolhan et alerté les services de la petite enfance, qui avait proposé de venir consulter les clichés, ce qui n’avait finalement pas été fait avant la tragédie.

>> A lire aussi : Perpignan: Prison ferme pour un couple accusé d’avoir violenté un enfant autiste

Le père, de son côté, devait récupérer la garde de l’enfant et l’amener avec lui au Pays basque. Il n’en a pas eu le temps.