Sanction disciplinaire pour l'ex-patron des «Stups», François Thierry

BAD COP Il avait été mis en examen pour « complicité de trafic de stupéfiants »…

20 Minutes avec AFP
— 
L'ancien patron de la lutte antidrogue avait été mis en examen dans une enquête sur les méthodes controversées des « stups » pour faire tomber des trafiquants. (Illustration du palais de justice de Paris)
L'ancien patron de la lutte antidrogue avait été mis en examen dans une enquête sur les méthodes controversées des « stups » pour faire tomber des trafiquants. (Illustration du palais de justice de Paris) — THOMAS SAMSON / AFP

L’ex-patron de la lutte antidrogue François Thierry, visé par une procédure disciplinaire, a été sanctionné : la procureure générale de Paris lui a retiré son habilitation d’officier de police judiciaire en raison de « manquements » aux obligations de loyauté, a annoncé ce mardi le parquet général dans un communiqué.

Il avait été laissé libre sans contrôle judiciaire

Catherine Champrenault, « après avoir recueilli les observations » de l’ancien patron de l’office de lutte antidrogue (Ocrtis), « a décidé de procéder au retrait de l’habilitation d’officier de police judiciaire » du commissaire-divisionnaire, précise le communiqué.

« Au regard des éléments de la procédure, la procureure générale a considéré que les manquements établis entachaient gravement et durablement sa confiance », a justifié le parquet général.

Cette décision lui a été notifiée en début de la semaine, selon une source proche du dossier. La magistrate avait lancé cette procédure après la mise en examen du policier le 24 août pour « complicité de trafic de stupéfiants » dans l’affaire de la saisie suspecte de sept tonnes de cannabis en octobre 2015 à Paris. Il avait été laissé libre, sans contrôle judiciaire.