Christ de Borja: La restauratrice amateur veut terminer son travail

ESPAGNE Selon l'octogénaire espagnole, sa restauration n'était qu'une «préparation»...

Corentin Chauvel
— 
Cecilia Giménez, qui a tenté de restaurer une peinture du Christ à Borja (Espagne), le 22 août 2012.
Cecilia Giménez, qui a tenté de restaurer une peinture du Christ à Borja (Espagne), le 22 août 2012. — 20minutes.fr

Alors que des restaurateurs professionnels devaient reprendre en main le désormais célèbre Christ de Borja, Cecilia Giménez, la restauratrice amateur à l’origine du «drame» artistique, aurait tout de même bien aimé finir son travail, a rapporté cette semaine la version mexicaine du quotidien Metro.

>> Vous aussi restaurez votre Christ de Borja en cliquant ici

«Ce que j’aimerais, c’est qu’ils me laissent terminer mon travail. Ce n’était qu’une préparation afin de continuer à le peindre», a-t-elle affirmé au journal. «Je suis convaincue que j’aurais pu très bien m’en sortir, comme je l’ai déjà fait à d’autres occasions», a-t-elle ajouté, l’octogénaire ayant déjà, par le passé, restauré l’œuvre, mais sans s’attaquer au visage.

Des soutiens du monde entier

Malgré la risée mondiale qu’a provoquée sa restauration ratée, Cecilia Giménez a tenu à remercier tous les soutiens qu’elle a pu recevoir «du monde entier» et grâce auxquels elle a pu se sentir mieux. Il faut dire que le choc de cette soudaine notoriété l’a tenu au lit pendant un certain temps.

Aujourd’hui, l’octogénaire espagnole n’en est pas peu fière: «Je suis très heureuse que l’église et Borja soient connues dans le monde entier grâce à moi, même si ce n’était pas mon intention  quand je me suis mise à restaurer l’Ecce Homo.»