Belgique: Une sénatrice préconise une grève du sexe pour qu’un gouvernement soit formé

E.O.

— 

Elle demande aux femmes de «garder leurs jambes fermées». Marleen Temmerman, une sénatrice belge flamande du Socialistische Partij Anders (sp.a) préconise la grève du sexe tant qu’un nouveau gouvernement fédéral ne sera pas nommé, rapporte Le Soir qui cite le journal néerlandophone De Standaart.

«Les négociations pourraient bien aboutir plus vite», explique cette gynécologue de profession qui précise qu’ «il va de soi que les femmes des négociateurs sont invitées à participer». L’élue a raconté s’être inspirée d’une initiative de femmes kenyanes, qui avaient elles-mêmes cessé tout rapport sexuel en 2009 afin que la situation politique se débloque. «L’impact n’a jamais été prouvé scientifiquement, mais après à peine une semaine, un gouvernement stable était mis en place», conclut la sénatrice.