Les enfants russes initiés à l'antiterrorisme grâce à des dessins animés

© 2010 AFP

— 

Les Russes ne lésinent pas avec la prévention. Les services spéciaux du pays (FSB, ex-KGB) ont produit une série de dessins animés afin d'apprendre aux enfants à lutter contre le crime et le terrorisme..

Ces petits films de 15 à 30 secondes, qui sont disponibles sur internet et diffusés dans les magasins de Volgograd (sud), montrent un petit garçon faisant d'abord de mauvais choix, puis un autre censé être plus raisonnable, et le tout est commenté en rimes.

«Pas de mobylette mais une peine de 3 ans de prison»

Ainsi, le film consacré à la lutte antiterroriste montre la réaction d'un enfant trouvant un sac abandonné.

«Un petit garçon trouve un sac-à-main. Le sac est abandonné, il le prend et part avec. Le sac fait tic-tac avant de s'arrêter. Nous n'allons pas vous montrez ce qui est arrivé au bambin», explique la voix-off, signifiant l'arrêt de mort du petit personnage. «Un garçon plus vieux trouve un carton. Il appelle la police, s'éloigne et ne laisse personne s'approcher. Lui est un bon garçon et reçoit une médaille», relève le commentaire, avant l'apparition des numéros de téléphone de la police et du FSB.

Une autre vidéo raconte l'histoire d'un enfant faisant un canular téléphonique à la police en prétendant qu'une bombe est cachée dans son école: «le garçon n'aura pas de mobylette, à la place il aura une peine de trois ans de prison», prévient le FSB.