Benoît XVI aime le ski, «qui nous restitue à notre juste dimension de créatures»

© 2010 AFP

— 

Le pape Benoît XVI a fait l'éloge du ski qui aide à développer "la ténacité pour surmonter les difficultés" et se pratique dans un environnement "qui nous fait sentir petits", ramenant l'homme à sa vraie dimension, en recevant une délégation de moniteurs lundi.
Le pape Benoît XVI a fait l'éloge du ski qui aide à développer "la ténacité pour surmonter les difficultés" et se pratique dans un environnement "qui nous fait sentir petits", ramenant l'homme à sa vraie dimension, en recevant une délégation de moniteurs lundi. — AFP/OR

Le pape Benoît XVI a fait l'éloge du ski, sport qui selon lui aide à développer «la ténacité pour surmonter les difficultés» et se pratique dans un environnement «qui nous fait sentir petits» et ramène l'homme à sa vraie dimension.

«Votre engagement comme "maîtres de ski" contribue à stimuler certaines capacités, comme par exemple la constance dans la poursuite des objectifs, le respect des règles, la ténacité pour affronter et surmonter les difficultés», a déclaré le pape en recevant une délégation des moniteurs de ski, dont faisait partie Franco Frattini, ministre italien des Affaires étrangères et grand amateur de la montagne et du ski.

«Ne pas idolâtrer le corps mais le respecter»

«A travers l'activité sportive, une personne comprend mieux que son corps ne peut pas être considéré comme un objet (...) mais qu'il lui permet de s'exprimer et d'établir des relations avec les autres. De cette manière, l'équilibre entre la dimension physique et spirituelle porte à ne pas idolâtrer le corps mais à le respecter», a ajouté le pape, dénonçant une fois de plus les abus comme l'utilisation d'anabolisants.

Benoît XVI a également souligné le fait que «le ski est pratiqué à la montagne, un environnement qui d'une manière spéciale nous fait sentir petits, nous restitue à notre juste dimension de créatures, nous rend capables de nous interroger sur la signification de la création, de lever les yeux vers le haut, de nous ouvrir au Créateur».

Jean Paul II, le prédécesseur de Benoît XVI, était un amoureux de la montagne et du ski et tant que son état de santé le lui a permis, il n'a pas hésité à chausser les planches et à descendre les pistes de stations de ski italiennes.