Être grutier au port de Marseille, le meilleur métier du monde?

avec AFP

— 

La publicité du collectif Touche pas à mon port.
La publicité du collectif Touche pas à mon port. — D.R.

Le meilleur job du monde, ce n’est pas de garder des pandas ou d’être président des Etats-Unis. Un collectif baptisé «Touche pas à mon port» - qui regroupe le patronat local, des associations et des salariés - qualifie ironiquement le métier de grutier sur le port de Marseille de «meilleur emploi du monde», dans une page de publicité publié lundi dans le quotidien Les Echos.
Ce collectif, qui sera lancé officiellement dans la matinée à Marseille par l'Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE13), détaille avec provocation les avantages à être grutier à Marseille, sur fond d'une photo d'île paradisiaque agrémentée de deux petites grues: «congés: 8 semaines/an, horaires: 18 H/semaine, rémunération: 4.000 euros bruts/mois, emploi garanti à vie». Il propose également une «promotion après grève: +450 euros/mois et passage à 12H/semaine».
Plus de 50 navires sont actuellement bloqués dans les rades de Fos-sur-Mer et de Marseille à cause d’une d'une grève des terminaux pétroliers à l'appel de la CGT, qui proteste contre la création d'une filiale pour gérer ces terminaux.