Le maire de Lyon entarté

INSOLITE C'est la deuxième fois qu'il est victime d'un attentat pâtissier...

A Lyon, Frédéric Crouzet

— 

Le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb répond aux questions des  journalistes, le 1er juin 2010 devant le siège du Parti socialiste à  Paris.
Le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb répond aux questions des journalistes, le 1er juin 2010 devant le siège du Parti socialiste à Paris. — AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Le maire de Lyon Gérard Collomb (PS) a été victime d'un attentat pâtissier jeudi après-midi alors qu'il visitait le quartier populaire de la Guillotière dans le 3e arrondissement de Lyon. Deux personnes masquées ont lancé chacun une assiette remplie de chantilly sur le sénateur-maire. Ce geste a été revendiqué par le groupe Al-Qaitarte auprès du site www.free-landz.fr, dont un membre a filmé la scène.

Ce collectif entendait protester «contre l’investissement dans OL Land de plusieurs centaines de millions d’euros, alors que cet argent aurait dû être investi dans des logements sociaux», «contre la répression des prostituées virées à coups de décrets municipaux», «contre le flicage des parcours des manifestations», «contre l’abandon de la cause des sans-papiers», «pour la liberté de la presse, muselée à Lyon», et enfin «contre le cumul des mandats, surtout quand on se prétend être un homme de gauche», rapporte Free-lanz. Gérard Collomb, qui a annoncé cette semaine qu'il briguerait un troisième mandat en 2014, avait déjà été entarté en janvier 2008.