20 Minutes : Actualités et infos en direct
ANIMAUXUne harde de sangliers filmée en pleine rue dans une commune du Tarn

Une quinzaine de sangliers filmés en pleine rue dans une commune du Tarn

ANIMAUXLa prolifération des sangliers est un véritable problème dans la région et les signalements se multiplient dans plusieurs communes
Les sangliers prolifèrent rapidement dans le Tarn, provoquant de nombreux dégâts dans les exploitations agricoles et se rapprochant de plus en plus des centres-villes. (Photo d'illustration)
Les sangliers prolifèrent rapidement dans le Tarn, provoquant de nombreux dégâts dans les exploitations agricoles et se rapprochant de plus en plus des centres-villes. (Photo d'illustration) - Pixabay / Paul_Henri / Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Des images étonnantes… mais pas si difficiles à expliquer. Début novembre, une quinzaine de sangliers ont été filmés en plein cœur de Cordes-sur-Ciel, une commune touristique du Tarn, rapporte Actu.fr.

La vidéo, relayée vendredi par l’office du tourisme de la ville sur Facebook, a été visionnée plus de 700.000 fois et a fait le buzz sur les réseaux sociaux. On y voit une quinzaine de bêtes courir dans la rue en pleine journée, visiblement perdues et effrayées. Des marcassins se trouvent parmi la harde. C’est un automobiliste qui a filmé la scène.

Des touristes très particuliers hier à Cordes sur Ciel ! Merci pour cette vidéo ! 😍🐗

Posted by Cordes sur Ciel - Tourisme on Friday, November 10, 2023

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le problème de la prolifération des sangliers

La diffusion de cette vidéo virale concordait ce vendredi avec la publication d’un arrêté préfectoral contre la prolifération des sangliers. Pour lutter contre la multiplication des hardes dans le département, des opérations de « capture et de destruction administrative » seront organisées dans plusieurs communes jusqu’au 31 janvier 2024.

Ces opérations comprennent des battues, mais aussi le piégeage d’animaux par cages et des tirs d’affût. Cette décision de la préfecture fait suite à de nombreux signalements de chasseurs et de riverains dans plusieurs communes. Les dommages causés par des sangliers ont également augmenté en 2023 sur tout le territoire.

En février, des battues avaient déjà été organisées et une vingtaine de sangliers avaient été abattus – mais cela n’avait pas suffi. En mars, la fédération de chasse avait signalé de nombreux dommages agricoles à la préfecture, et a réitéré sa demande d’intervention en octobre. Parallèlement, des riverains avaient aussi effectué des signalements et déposé des plaintes à la suite de dégâts.

Sujets liés