20 Minutes : Actualités et infos en direct
TO BE OR NOT TO BE IN SPACEUn portrait de Shakespeare envoyé dans l’espace pour un court-métrage

Ce cinéaste a envoyé un portrait de Shakespeare dans l’espace pour les besoins d’un court-métrage

TO BE OR NOT TO BE IN SPACECette sortie dans la haute atmosphère a été filmée et fera partie d’un court-métrage du réalisateur Jack Jewers
C'est un portrait de Shakespeare très semblable à celui-ci qui a été envoyé dans l'espace en novembre 2023 pour célébrer les 400 ans de la publication du « Premier Folio ».
C'est un portrait de Shakespeare très semblable à celui-ci qui a été envoyé dans l'espace en novembre 2023 pour célébrer les 400 ans de la publication du « Premier Folio ». - MARY EVANS/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Shakespeare aurait-il pu imaginer qu’il se retrouvait un jour dans l’espace ? Un portrait du célèbre écrivain britannique a été envoyé dans la haute atmosphère afin de célébrer les 400 ans de son premier recueil de pièces, « Les Comédies, histoires et tragédies de William Shakespeare », rapporte CNN.

Cet ouvrage de 900 pages, surnommé « Premier Folio », avait été publié en 1623, sept ans après la mort du dramaturge. Il comprend 36 pièces, dont 18 auraient été complètement perdues s’il n’avait pas vu le jour. Parmi elles, la célèbre « Macbeth ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Un ballon météorologique

Le cinéaste anglais Jack Jewers est à l’origine de cette initiative insolite. Il a attaché le portrait, ainsi qu’un extrait de son œuvre « Le Songe d’une nuit d’été » à un ballon météorologique équipé d’une caméra et d’un traceur GPS. Le vol a été filmé dans le cadre du tournage du prochain court-métrage du réalisateur, « Lovers and Madmen ». Celui-ci raconte justement l’histoire d’une jeune femme qui participe à un concours d’art en envoyant un portrait de Shakespeare dans le ciel.

« Tout ce qui nous arrive depuis quelques années – épidémies, inquiétudes liées à l’immigration, protestations, conflits en Europe, désir croissant de défier l’autorité – se passait également en 1623, lorsque le Premier Folio a été publié », a déclaré Jack Jewers. « Les parallèles sont troublants et montrent que les mots de Shakespeare sont plus frais que jamais dans leur capacité à résonner avec force dans nos propres vies contemporaines. »

Sujets liés