Coupe du monde 2022 : L’incroyable causerie d’Hervé Renard à la mi-temps avant la victoire contre l’Argentine

discours Le sélectionneur français de l’équipe d’Arabie Saoudite a marqué par son sens de la formule

20 Minutes avec agence
Hervé Renard pendant le match face à l'Argentine.
Hervé Renard pendant le match face à l'Argentine. — Ricardo Mazalan/AP/SIPA

En battant l’Argentine 2 à 1, l’Arabie Saoudite a accompli, ce mardi, l’un des premiers exploits de cette Coupe du Monde 2022. Une réussite d’autant plus importante que l’équipe saoudienne était menée 1 à 0 à la mi-temps après un penalty marqué par Lionel Messi. Déterminante, la causerie à la mi-temps d’Hervé Renard, le sélectionneur français de l’équipe, a été révélée par une vidéo postée par la fédération saoudienne de football et déjà visionnée plus de quatre millions de fois.

« Les gars, qu’est-ce qu’on fait ici ? », interpelle d’abord l’ancien sélectionneur du Maroc, qui fait les 100 pas dans le vestiaire. « C’est ça le pressing ? Le pressing, ça ne veut pas dire qu’il faut jouer haut ! », reproche-t-il ensuite à Saleh Al-Shehri, estimant que l’attaquant, comme le reste de l’équipe, laissait trop d’espace au danger Messi. « Prenez vos téléphones et faites des photos avec lui si vous voulez ! », assène enfin Hervé Renard et son sens de la formule.




« Ils jouent relaxes ! »

Une fois la situation analysée, le sélectionneur propose ensuite une approche pour déstabiliser et éventuellement faire tomber l’équipe d’Argentine. « Avec le ballon, vous avez été bons. Vous avez vu ce que vous avez fait ? Vous ne sentez pas quelque chose ? », demande avec insistance Hervé Renard à ses joueurs, avant de livrer un dernier message d’encouragement. « Ils jouent relaxes ! Allez les gars, c’est la Coupe du monde ! Donnez tout ! ».



L’expérimenté sélectionneur semble ici avoir bel et bien trouvé les mots pour remobiliser son équipe, qui a su, lors de la seconde mi-temps, marquer par deux fois pour finalement s’imposer devant le géant argentin. Pour atteindre la phase finale de la compétition, l’équipe d’Hervé Renard devra réitérer ces bons résultats contre la Pologne demain puis contre le Mexique mercredi. Elle reviendrait alors à son meilleur niveau en Coupe du Monde depuis 1994.