Un prêtre espagnol qui se prostituait sur Internet révoqué et envoyé en psychiatrie

RELIGION En plus de vendre ses charmes, il tapait dans la quête...

Julien Ménielle

— 

Capture d'écran d'une vidéo montrant le prêtre espagnol Samuel Martin, révoqué pour s'être prostitué sur Internet.
Capture d'écran d'une vidéo montrant le prêtre espagnol Samuel Martin, révoqué pour s'être prostitué sur Internet. — ELMUNDO.ES/DR

Banquez, ceci est mon corps. Un curé espagnol a trouvé le moyen de mettre du beurre sur ses osties, en vendant ses charmes sur le Web. Une vision résolument moderne de la dévotion du prêtre à ses ouailles qu'a très peu goûté l'Eglise espagnole, puisque Samuel Martin a été révoqué. Il faut dire aussi que le coquin piochait dans le denier du culte pour payer ses factures de téléphone rose.

 

«Je vous ferai jouir de bonheur comme jamais»

 

«Pour femmes et couples, bien monté: 15 cm (la moyenne française est de 15,48 cm, ndlr), je suis ouvert à tout sauf au sado, vous ne le regretterez pas, je vous ferai jouir de bonheur comme jamais», promettait Samuel Martin dans son annonce.

 

Le tout pour une obole allant de 50 euros pour un quart d'heure à 120 pour une heure complète. Selon Yolanda Sanchez, le maire de Noez où le prêtre officiait, «des rumeurs couraient» dans le village sur les séances de confesse extrême que pratiquait Samuel Martin.

 

«Mon fils allait au catéchisme... Je ne sais plus quoi penser»

 

Dans le village, pourtant, la population est consternée. «Mon fils allait au catéchisme... Je ne sais plus quoi penser», se lamente une mère de famille interrogée par le site espagnol d'El Mundo.

 

«Il nous a volés!», s'emporte un vieil homme, plus pragmatique. L’archevêque de Tolède, en tout cas, n'a pas tardé à réagir. En plus de révoquer le pêcheur pour ces «faits lamentables», il a demandé que Samuel Martin subisse un examen psychiatrique. Triste fin pour ce saint homme, qui promettait de se mettre «au service de ton bonheur».