Franky Zapata présente le « JetRacer », un nouvel engin volant pouvant atteindre 250 km/h

INNOVATION Cet aéronef à décollage et atterrissage vertical (VTOL) est notamment destiné aux forces de secours, à l’armée et aux loisirs extrêmes

20 Minutes avec agences
L'inventeur Franky Zapata, ici après sa traversée de la Manche le 4 août 2019.
L'inventeur Franky Zapata, ici après sa traversée de la Manche le 4 août 2019. — stephane vansteenkiste/SIPA

Une quarantaine de kilomètres d’autonomie, 250 km/h : voici les caractéristiques du nouvel engin volant présenté ce jeudi par l’inventeur Franky Zapata. Cet aéronef à décollage et atterrissage vertical (VTOL), variante du « Flyboard », permettrait d’emporter dans les airs un pilote assis.

Dans une vidéo, Franky Zapata vole au-dessus de l’étang de Berre (Bouches-du-Rhône), harnaché dans un châssis léger entouré de dix petits réacteurs, et réalise quelques acrobaties.

Destiné à l’armé, aux secours et aux loisirs extrêmes

Cet appareil appelé « JetRacer », alimenté en kérosène, met l’accent sur son « agilité » et il est « facile à prendre en main », a souligné l’inventeur. Pouvant être « piloté à distance », il est destiné aux forces de secours, à l’armée ou pour des loisirs extrêmes, mais pas pour les déplacements du quotidien.

L’ancien champion du monde de Jet-ski s’était illustré le 4 août 2019 en survolant la Manche sur son « Flyboard », une planche volante que cet autodidacte de 43 ans a lui-même inventée. Il avait alors annoncé la présentation d’une « voiture volante » pour la fin 2019. Au printemps 2022, une première démonstration sur l’aérodrome de Salon-de-Provence avait été annulée à la dernière minute, faute d’autorisation de la préfecture et de l’aviation civile, selon lui.

L’entreprise construit actuellement deux autres « JetRacers » qu’elle veut faire tester à des amateurs, lors d’une campagne aux Etats-Unis. Franky Zapata, qui compte une trentaine de collaborateurs selon son fondateur, prépare aussi pour la fin 2022 un engin volant monoplace hybride qui « consomme moins de carburant qu’une voiture roulante ».